Tout savoir avant de construire une véranda

Tout savoir avant de construire une véranda

Dans le domaine de l’immobilier, il ne fait aucun doute que la véranda est le modèle d’extension le plus répandu et le plus agréable. Toutefois, avant d’envisager ce type de construction, il est nécessaire de réunir de nombreuses informations : les formalités, le type de construction le plus adapté, l’entretien, le matériau idéal…

Les démarches à entreprendre avant de construire une extension

Avant toute chose, il faut établir un budget. Nombre de propriétaires se trouvent vite surpris par le coût d’une telle construction. Une véranda coûte généralement entre 22 000 et 25 000 euros.

Le plan local d’urbanisme de votre commune de résidence vous fournira ensuite toutes les informations dont vous aurez besoin au sujet des normes d’implantation du voisinage.

Votre véranda mesurera moins de 40 m2 et votre maison ne dépassera pas 170 m2 au total de surface habitable ? Dans ce cas, une simple autorisation de travaux sera suffisante. Au-delà, vous devrez faire une demande de permis de construire.

Comment choisir le type de votre extension ?

Vous aurez en effet le choix entre une véranda en bois, en aluminium ou en acier. Afin de déterminer le matériau idéal, il convient de connaître la finalité de votre projet.

Un jardin d’hiver n’a pas les mêmes exigences qu’une pièce à vivre supplémentaire. De plus, la région dans laquelle vous vivez a son importance.

  • Par exemple, une extension en acier est certainement ce qu’il y a de plus solide. Cependant, l’acier supporte très mal l’humidité. Réservez donc ce matériau aux régions chaudes et ensoleillées.
  • Face à des conditions climatiques plus changeantes, rudes ou humides, le bois est le meilleur choix.
  • De son côté, l’aluminium est essentiellement utilisé pour son esthétisme évident.

Petits conseils d’entretien

  • Dans le cas d’une structure entièrement faite d’aluminium, l’entretien est on ne peut plus aisé puisqu’un simple balai télescopique imbibé d’eau savonneuse suffit. Rapide et efficace.
  • Les structure métalliques ont besoin de plus de soins. A savoir, une cire blanche ou bien un vernis protecteur qu’il suffira de rincer en cas de nécessité.
  • Une extension en bois demande un entretien important et régulier. La toute première étape étant la pulvérisation d’un imperméabilisant anti-tâches. Un nettoyant spécial bois sera ensuite utilisé pour l’entretien régulier.

Vous souhaitez vous lancer ? N’hésitez pas à consulter notre annuaire et contactez un professionnel qui saura définir avec vous votre projet et vous accompagner à chaque étape.

Pour en savoir plus :

Articles en relation