Y a t-il des taxes pour la construction d’une véranda ?

Y a t-il des taxes pour la construction d’une véranda ?

La construction d’une véranda est une bonne façon d’améliorer son cadre de vie, en se dotant quasiment d’une pièce supplémentaire au sein de son logement. Mais quelles sont les taxes qui peuvent en résulter et dans quelles conditions s’appliquent-elles ?

La construction d’une véranda n’est que rarement taxable

La loi prévoit désormais le paiement de taxes lors d’une construction soumise à autorisation. Cette taxe d’aménagement est applicable depuis le 1er mars 2012. Elle ne concerne cependant pas les vérandas de moins de 20 mètres carrés : celles-ci ne sont en effet soumises qu’à une simple obligation de déclaration, et elles ne seront donc pas taxées au titre de ce nouvel impôt.

En revanche, l’édification d’une extension de plus de 20 mètres carrés est soumise à autorisation, et donc en conséquence à cette taxe d’aménagement instituée depuis 2012. Ce cas est cependant tout à fait marginal, et la plupart des personnes faisant construire une véranda ne sont donc pas concernées par cette taxe récente qu’est la taxe d’aménagement.

La construction d’une véranda peut en revanche impacter les impôts locaux

Les impôts locaux (taxe d’habitation et taxe foncière) sont calculés en fonction de la valeur locative du bien concerné. Cette valeur est susceptible d’être révisée à l’issue de travaux d’amélioration (qui doivent obligatoirement être déclarés dans un délai de 90 jours à l’issue de ces travaux). La construction peut donc avoir comme conséquence indirecte la réévaluation des taxes à payer au titre du logement (de même que la création d’une piscine peut entraîner le paiement d’impôts plus élevés).

Cependant la taxe d’habitation est en voie de suppression pour la plupart des ménages (elle devrait être supprimée pour 80 % d’entre eux en 2020, et il est même envisagé de la supprimer totalement ultérieurement).

L’éventuelle augmentation de la taxe foncière résultant des travaux est quant à elle à relativiser, au regard à la fois de l’amélioration de la qualité de vie apportée par l’extension de la maison et de la plus-value potentielle lors d’une éventuelle revente. L’impact fiscal de tels travaux est donc très limité et la peur des taxes ne doit certainement pas être un frein à l’amélioration de son habitat !

N’hésitez pas à consulter notre annuaire pour trouver le professionnel qualifié qui vous aidera à mener à bien votre projet !

Pour en savoir plus :

Articles en relation